L’isolement social en France, les chiffres

isolement social

D’après l’INSEE (L’Institut national de la statistique et des études économiques), environ 6,6 millions de Français se trouvent dans une situation d’isolement, en 2019. Ce manque d’interaction sociale touche toutes les catégories de personnes. Pour y voir clair, voici quelques chiffres.

Une situation en hausse

La solitude continue de progresser en France. Pour preuve, en 2016, seuls 5 millions de Français sont touchés, actuellement, 6.6millions sont atteints, soit une augmentation de 1.5millions. Cette hausse s’explique par de nombreuses raisons, tel que :

  • La précarité financière. Lorsqu’une personne est inactive, ou ne possède pas une rentrée d’argent suffisante, elle risque de souffrir de l’isolement.
  • L’âge : celui-ci constitue la principale cause, car un individu devient seul avec l’âge, surtout s’il n’avait pas eu d’enfant
  • Le sexe : selon l’INSEE, les hommes sont plus touchés par ce phénomène que les femmes. 

Néanmoins, l’isolement social résulte parfois d’un conflit ou d’un problème personnel. Ce trouble amène ainsi les personnes à se distendre de ses proches. 

Les personnes les plus touchées

Même si tout le monde n’échappe à l’isolement social, certaines personnes souffrent davantage que d’autres. C’est le cas des :

  • Familles monoparentales : 40 % sont victimes de ce phénomène. À la suite d’un divorce, d’un déménagement ou d’une séparation, ils se disent être touchés par l’isolement à cause de l’altération de la vie sociale. Tout simplement parce que leur fréquentation a largement diminué. 
  • Les habitants des grandes villes : 23 % de ces personnes sont touchées par l’isolement social. Cette fois-ci, ce manque d’interaction sociale s’explique par le statut professionnel. En effet, la majorité des victimes sont des professionnels qui n’ont pas le temps de sortir avec leurs proches ou leurs amis.
  • Les personnes ayant un faible revenu. En effet, l’isolement social touche principalement les foyers qui perçoivent moins de 1000 € par mois. Cette pauvreté les pousse à s’éloigner de leurs voisins, et des autres personnes de leur entourage. 
  • Les handicapés : ces derniers souffrent de la solitude à cause de leur situation. Ils évitent les relations sociales, afin de se prémunir des préjugés, des mépris, ou encore des moqueries des autres personnes. 

Un phénomène en pleine évolution

Certes, nous avons remarqué une hausse, mais l’isolement social n’est pas pour autant une fatalité. Effectivement, il est tout à fait possible de s’en prémunir en soutenant les personnes à risques. Sinon, on peut aussi se tourner vers les réseaux sociaux, comme Facebook, twitter… Ces plates-formes de discussion instantanées constituent d’excellentes alternatives pour sortir de la solitude. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *