Définition du trouble obsessionnel compulsif (TOC)

trouble obsessionnel compulsif

Il y a quelques années, le trouble obsessionnel compulsif (TOC) était considéré comme une maladie psychiatrique rare. Actuellement, il est reconnu comme un problème courant qui touche 2 % de la population. Le trouble obsessionnel compulsif est un trouble appartenant au groupe des troubles anxieux. Il se caractérise par des obsessions, des idées fixes, des pensées, des images ou des impulsions récurrentes. Récurrentes, mais aussi persistantes, et qui ne sont pas ressenties comme produites volontairement. On parle ici plutôt de pensées qui envahissent la conscience et qui sont dénuées de sens. On peut aussi inclure des compulsions, qui sont des comportements répétitifs. Ils s’exercent selon certaines règles de manière stéréotypée. L’acte est exécuté avec un sentiment de contrainte subjective ainsi qu’un désir de résister à la contrainte.

 

Quels sont les causes et les symptômes ?

 

La cause du trouble obsessionnel compulsif n’est pas entièrement définie. Selon un fait, le TOC peut être dû à une altération de la sérotonine. En effet, l’utilisation des antidépresseurs inhibiteurs est souvent indiquée pour ce type de trouble. On pense que ce neurotransmetteur, la sérotonine, aide à réguler l’humeur, l’agressivité et l’impulsivité. Les symptômes les plus fréquents chez les personnes atteintes de trouble obsessionnel compulsif sont nombreux. On peut parler de peur de faire du mal aux autres ou de peur qui peut affecter les proches. Il peut aussi être question d’idées agressives ou de contexte sexuel. Les pensées taboues, les besoins récurrents de dire ou d’avouer peuvent aussi être compris dans ce type de trouble.

 

Qui peut être atteint du trouble obsessionnel compulsif ?

 

Le trouble obsessionnel compulsif (TOC) chez les enfants commence entre 7 et 10 ans. Il a une prévalence comprise entre 0,3 % et 1,9 %. La plupart des adultes atteints de trouble obsessionnel compulsif disent que leurs symptômes ont commencé pendant l’enfance. Parfois, les symptômes affectent grandement l’enfant à l’école. D’autre part, ils ne se manifestent qu’à la maison. Le trouble obsessionnel compulsif est un cas qui est devenu fréquent ces dernières années. Une étude stipule qu’environ 2 % de la population sont concernés. Certaines personnes ne sont même pas conscientes qu’elles sont atteintes du TOC.  

 

Quel traitement envisager ?

 

Le premier traitement indiqué pour le TOC est la pharmacothérapie. En effet, les médicaments sont utiles pour contrôler les symptômes. Mais si le traitement est rompu, le patient peut faire une rechute. La plupart des gens devront prendre des médicaments sur le long terme. Il y a aussi l’exposition avec prévention de la réponse. Ce traitement est efficace chez de nombreux patients, en particulier ceux qui présentent des rituels comportementaux. Il permet au patient d’affronter, délibérément ou volontairement, le concept redouté. Des moyens sont également fournis par le thérapeute en guise de support pour ce traitement. Des études stipulent que cette exposition avec prévention de la réponse est très efficace pour la majorité des patients qui le complètent. Les effets du traitement s’étalent ensuite sur le long terme.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Trouble_obsessionnel_compulsif

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *