Comment choisir sa tondeuse thermique ?

La tondeuse thermique reste la catégorie idéale pour tondre les grandes surfaces à hautes herbes. Mais le panel de gammes et de modèles existant perd souvent l’utilisateur, amené à choisir selon ses sentiments du moment. Aussi, pour choisir de manière judicieuse, quelques approches stratégiques s’imposent.

Tondeuse thermique : choisir selon son appétence pour la tonte

Si la tonte de la pelouse ou du gazon est un vrai plaisir pour beaucoup, cette tâche reste complexe et source de plein de soucis, notamment quand on n’a pas la machine adéquate. Dans le choix d’une tondeuse thermique, on peut d’abord se focaliser sur l’aspect loisir :

  • opter pour la tondeuse poussée légère pour s’impliquer physiquement et intellectuellement, en laissant uniquement travail de tonte à la machine ;
  • choisir la tondeuse autotractée pour un minimum d’effort physique en parcourant un vaste terrain ;
  • s’orienter vers le tracteur-tondeuse sans effort, pour tondre une herbe haute et dense.

Tondeuse thermique : choisir selon la qualité de tonte recherchée

La qualité de tonte est souvent celle qui répond aux envies du propriétaire : un green de golf, une pelouse comme à la campagne, etc. En matière de tondeuse thermique, ce choix revient à évaluer la possibilité de régler la hauteur de coupe selon son humeur du moment ou ses préférences de toujours.

Mais dans cette optique, il convient également de revenir vers le choix entre : une tondeuse à lames hélicoïdales qui saura plus donner la qualité attendue même sur des jardins avec de nombreux dénivelés d’une part, ou la tondeuse à lame rotative de haute précision mais qui est essentiellement prévue pour les terrains plans d’autre part.

En misant sur la qualité de tonte, on peut aussi se focaliser sur des ajouts techniques comme le rouleau de certains modèles, dont le travail consiste à aplanir, densifier et donner une certaine esthétique au gazon.

Choix de tondeuse thermique : pour le confort d’utilisation

Si le choix basé sur le confort d’utilisation prend en compte le mode d’avancée (à pousser, autotractée ou autoportée) en premier lieu, on peut aussi considérer la présence d’autres fonctions qui facilitent les tâches. On appréciera notamment la présence d’une débroussailleuse qui va faciliter le passage de l’engin.

Il en est de même vis-à-vis de la fonction mulching, présente sous presque toutes les gammes de tondeuse thermique. Cette technologie dispense du ramassage de l’herbe, laquelle est déchiquetée après avoir été découpée, puis laissée sur place en tant que débris pour servir d’engrais pour la prochaine pousse d’herbe.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.